COVID-19Santé

Lutte contre le Covid-19: Le corps médical réclame un changement de stratégie

Tous les syndicats des professionnels de la Santé ont uni leurs voix pour réclamer un changement de stratégie. Car, pour eux, la propagation fulgurante de cette maladie résulte d’une mauvaise organisation, d’un manque de prévision et la mise à l’écart du corps médical.

En première ligne dans la lutte contre le coronavirus, les professionnels de la santé sont les témoins privilégiés de l’augmentation incessante des cas de la maladie, depuis l’enregistrement des premiers tests positifs en mars. A plusieurs reprises, ils ont déjà fait part de leurs inquiétudes et ont formulé des recommandations pour améliorer la gestion de cette maladie mais leurs efforts ont été vains.

La situation est devenue angoissante pour le corps médical, car la faiblesse du système de santé a également engendré une perte de vie humaine dans leur rang. Ils revendiquent ainsi la réforme de la stratégie de riposte contre le Covid-19. Ils se plaignent de ne pas être écoutés par l’Etat alors qu’ils sont des piliers incontournables pour stopper ce fléau. C’est le point saillant de la déclaration commune de la fédération syndicale du ministère de la santé (FSMS) regroupant le Syndicat des infirmiers et des sages-femmes (SISFM), le Syndicat des médecins fonctionnaires de Madagascar (SMEDFM), le Syndicat national des odonto-stomatologistes (SNOSM) et le Syndicat national du personnel administratif (SYNPA), ce 23 juillet, à Anosiavaratra.

«Nous avons déjà informé l’Etat que les malades ne devront pas être reçus dans les centres de santé de base pour préserver les personnes qui ne sont pas encore infectées. Nous avons aussi demandé à ce que les professionnels de la santé soient intégrés dans le comité qui distribue les équipements de protection individuelle. Nous avons déjà aussi mis en avant le manque flagrant de personnel soignant dans les hôpitaux mais apparemment nous avons prêché dans le désert», s’indigne Jerisoa Ralibera, porte-parole de la FSMS.

Par ailleurs, ces syndicalistes pointent également du doigt la défaillance de l’Etat dans la gestion de cette crise sanitaire. La fameuse lettre signée par le ministre de la Santé publique, Ahmad Ahmad, ne fait que confirmer ce qu’ils ont toujours martelé dans les médias, selon toujours cette fédération.

Dans son communiqué officiel, la porte-parole du gouvernement a évoqué que l’Etat a multiplié les Centres de traitement Covid-19 pour désengorger les hôpitaux. Mais qu’en est-il de l’équipement au niveau de ces infrastructures, notamment les médicaments et matériels médicaux. La FSMS a également appelé les membres du gouvernement à ne pas s’entredéchirer mais à se focaliser sur cette lutte contre la propagation du coronavirus.

«Nombreux sont ceux qui nous ont demandé si nous soutenons ou non le ministre Ahmad Ahmad. Nous ne sommes pas en guerre avec l’Etat, nous sommes en guerre contre le coronavirus. Il n’est aucunement question de soutenir une personne mais de mettre à nu les défaillances pour mieux combattre l’ennemi commun qui est le coronavirus», déclare la FSMS.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page