EconomieIndustrieRégions

Relance économique: Les investisseurs hésitent, selon le GEM

Il faudra plus que des annonces pour inciter les opérateurs à investir. Ils restent, pour le moment, prudents et attendent un cadre favorable.

Le cadre n’est pas assez propice pour les investissements, tant pour les nationaux que pour les étrangers. C’est le constat du président du Groupement des entreprises de Madagascar (GEM), Thierry Rajaona. Ce groupement vient de se réunir pour dresser le bilan des activités de ses membres de l’année dernière mais également pour présenter les perspectives pour cette année.

“Il y a un sentiment mitigé du côté du secteur privé, dans la mesure où nous ne sentons pas une réelle volonté des autorités à relancer rapidement l’économie, à soutenir les activités des entreprises et à les soulager, en prenant les bonnes décisions. Ceci concerne plusieurs secteurs comme les mines, l’énergie, les infrastructures aéroportuaires et tant d’autres”, explique-t-il.

Le secteur privé reste en attente de mesures concrètes de la part de l’Etat, qui s’est engagé à faire de l’industrialisation parmi ses priorités.

Les solutions avancées lors du dialogue public-privé au mois de juin de l’année dernière restent pour le moment au stade d’annonce, avait de son côté souligné le président de l’Alliance pour l’industrialisation durable de Madagascar (AIDM), Rivo Rakondrasanjy. Aussi, “nous souhaitons que les mois qui viennent permettront d’améliorer le cadre de l’environnement des affaires, qui est aujourd’hui loin d’être parfait”, reprend Thierry Rajaona du GEM. Lui d’indiquer que presque tous les secteurs économiques ont été touchés par la crise du Covid. Le secteur de la télécommunication en est le moins impacté avec une baisse d’activité de 10%. Le tourisme et hôtellerie enregistre pour leur part les plus lourdes pertes avec 90% de baisse d’activité. Les banques ont quant à elles augmenté leurs portefeuilles de crédits et épargnes malgré la crise.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page