Actualités

Rolly Mercia placé sous mandat de dépôt

Après son déferrement au parquet, l’ancien ministre de la Communication, Harry Laurent Rahajason, alias Rolly Mercia, a été incarcéré à la maison centrale d’Antanimora, en fin d’après-midi de ce 16 juillet.

Il a nié tous les faits qui lui sont reprochés. Mais cela n’a rien donné. Rolly Mercia a été placé sous mandat de dépôt. Son incarcération a quelque peu surpris ses proches et certains de ses anciens collaborateurs qui sont venus le soutenir au parquet du Tribunal d’Anosy.

Les chefs d’inculpation retenues n’ont par contre pas tellement surpris son entourage : atteinte à la sûreté de l’Etat et complicité à manifestation sans autorisation. Car son arrestation, très tôt la matinée du 16 juillet, est liée à la manifestation de quelques jeunes qui ont réclamé la libération de l’opposant et activiste, Berija Ravelomanantsoa, le lundi 13 juillet dernier.

Certains des manifestants arrêtés et placés en garde à vue auraient, en effet, au cours des enquêtes, cité Rolly Mercia comme étant l’instigateur de la manifestation. L’ancien ministre a cependant nié en bloc ces accusations.

Le président de l’Ordre des journalistes, Gérard Rakotonirina, a assisté Rolly Mercia, lui-même ancien journaliste, lors de son enquête au parquet.

Rolly Mercia a été par deux fois ministre de la Communication, sous la Transition dirigée par Andry Rajoelina et sous la présidence de Rajaonarimampianina

Rolly Mercia a étroitement collaboré avec l’actuel président de la République, Andry Rajoelina, durant la Transition de 2009 à 2013. Sa décision de collaborer avec le régime Hery Rajaonarimampianina vers 2016 n’a pas été appréciée par les sympathisants de Rajoelina. Depuis l’élection de ce dernier à la présidence de la République, en début 2019, Rolly Mercia a été plutôt politiquement discret. Mais il est de nouveau propulsé au devant de la scène à travers cette incarcération.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page