Société

Covid-19 dans les prisons: L’administration pénitentiaire appelle à l’aide

De nouvelles personnes intègrent régulièrement la prison d’Antanimora mais les infrastructures dédiées à la mise en quarantaine font défaut. Douze cas positifs au coronavirus y sont pourtant enregistrés.

Les détenus sont particulièrement vulnérables et exposés à la pandémie du coronavirus. Les systèmes carcéraux font déjà face à de nombreux problèmes systémiques comme la surpopulation carcérale, qui s’aggraveront avec la pandémie de Covid-19.

Bien que des mesures aient été déjà prise pour la mise en quarantaine des nouveaux venus, le manque d’infrastructures constitue une contrainte majeure pour leur prise en charge. C’est le cas pour la maison carcérale d’Antanimora, selon le Directeur général de l’administration pénitentiaire (DGAP), Tovonjanahary Andriamaroahiana Ranaivo.

Aucun décès n’a été enregistré jusqu’à présent, mais les centres de détention risqueraient de devenir rapidement des épicentres du coronavirus si des mesures ne sont pas prises.

“Nous faisons de notre mieux mais la vétusté des infrastructures ainsi que le manque de matériel constituent encore des obstacles. Nous ne disposons pas aussi de véhicules pour le transport du personnel et ce sont les voitures cellulaires qui sont mobilisées à cet effet”, a-t-il expliqué.

L’apparition des premiers cas de coronavirus dans les prisons a eu lieu vers la fin du mois de juin. Actuellement, cette maison de détention enregistre douze détenus qui sont testés positifs au coronavirus dont quatre hommes et huit femmes. Deux d’entre eux ont été admis dans un grand centre hospitalier de la Capitale, dont un sidéen et une diabétique qui est aussi à la fois hypertendue. Pour le reste, ils sont soignés dans l’enceinte même de cette prison et bénéficient déjà des traitements nécessaires selon le DGAP.

Pour la prison d’Arivonimamo, la situation est encore pire car, 41 personnes ont contracté le coronavirus dont trois agents pénitentiaires. Quant à la prison d’Ambalatavoahangy, à Toamasina, tous les prisonniers malades du coronavirus sont fort heureusement déjà guéris et elle enregistre désormais zéro cas.

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page