BusinessEconomie
A la Une

Conjoncture économique: Baisse inquiétante des exportations des produits phares

Tous les secteurs d’activités économiques sont touchés par la crise entrainée par le covid-19. L’exportation, entre autres, est particulièrement impacté avec une baisse de l’ordre de 9% durant les cinq premiers mois de l’année.

Cinq mois de calvaire pour les opérateurs économiques de la Grande ile. Ils ont enregistré un ralentissement de leurs activités, notamment en termes d’exportations, si l’on se réfère aux données de l’administration douanière (DGD). Les produits phares du pays comme la vanille, le nickel et cobalt ou encore les produits textiles en sont les plus concernés.

D’après les chiffres avancés par la Douane, un recul de 9 pourcent en valeur des exportations a été enregistré. Celui-ci passe de 3 763 milliards d’ariary durant les cinq premiers mois de l’année 2019 à 3434 milliards d’ariary pour la même période, cette année.

La vanille qui représentait, par exemple, le tiers des exportations a enregistré un recul de 11 pourcent en valeur (passant de 1212 milliards d’ariary à 1076 milliards d’ariary), même si cette filière a enregistré une stagnation en termes de volume exporté. La filière nickel-cobalt a également enregistré un recul de 15 pourcent en termes de volume et 8 pourcent en valeur (714 milliards d’ariary à 660 milliards d’ariary), en représentant un cinquième des exportations. Même les matières textiles représentant 18 pourcent des exportations ont enregistré un recul de 14 pourcent en volume et 16 pourcent en valeur (de 669 milliards d’ariary à 564 milliards d’ariary).

Que reste-t-il donc ? On sait que Madagascar devra s’attendre à une baisse de l’ordre de 29 pourcent de ses recettes fiscales et douanières cette année, d’après ce qu’a déjà soulevé dernièrement le ministère des Finances et de l’économie. Mais avec la conjoncture actuelle, la cessation d’activité de plusieurs entreprises, l’incertitude avec la crise sanitaire actuelle, difficile de faire compte et les prévisions risquent d’être encore plus pessimistes.

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page