EconomieSanté

Marchés publics: Le CCO-Covid19 appelé à jouer la carte de la transparence

La société civile a beau insisté, l'Etat semble ne pas fléchir également. Jusqu'à ce jour, la demande d'une dizaine d'Organisation de la société civile regroupées dans le projet STEF (suivi de la transparence et de l'effectivité des fonds Covid19) d'accéder à des informations relatives aux marchés publics en cette période d'urgence sanitaire demeure sans réponse.

Ces organisations ont ainsi renouvelé leur demande pour la mise à disposition de plusieurs informations par le Centre de commandement opérationnel Covid19 (CCOC).

Ces OSC réclament alors le cadre légal et réglementaire régissant l’attribution des marchés publics, conformément à l’actuelle situation d’État d’urgence sanitaire et l’exécution des dépenses liées à la lutte contre le Covid19. Elles réclament la liste des ministères et institutions ayant demandé une autorisation de réallocation de leurs budgets et les montants et les utilisations prévues. Elles demandent aussi la liste des marchés publics attribués dans le cadre de la lutte contre le Covid19 et le décret portant création de fonds de riposte, adopté en conseil de gouvernement le 02 juillet 2020.

Des requêtes dont y donner des réponses ne devra pas être un problème pour les responsables de ce pays.Il suffit d’ailleurs de se référer à la récente déclaration du Chef de l’État lors de sa dernière intervention à la chaîne nationale durant laquelle il a bien souligné que le gouvernement actuel est le premier à jouer réellement la carte de la transparence dans ce qui est dépense publique.

Ceci étant, “nous incitons l’exécutif à jouer pleinement ce jeu de la transparence, particulièrement dans cette période d’urgence sanitaire qui confère aux décisions prises un caractère obligatoire avec un minimum de publicité, en régularisant dans les plus brefs délais l’accès aux textes et aux décisions après leur promulgation sur les sites web des institutions”, selon ces OSC du projet STEF. Ce dernier regroupe le Collectif des citoyens et des organisations citoyennes (CCOC), le mouvement Rohy, MsisTatao, l’ONG Hitsy, l’ONG Ivorary, l’ONG Tolotsoa, l’ONG Ravintsara, l’ONG Saha, l’OIMP, et la Transparency international initiative Madagascar (TI-MG).

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page