Info Brèves

Les rues d’Antananarivo sont presque vides à partir de l’heure du couvre feu à 20h. Mais, paradoxalement, cela engendre une insécurité grandissante au niveau de certains quartiers, car les malfrats profitent de la situation pour dérober les rares passants ou pour cambrioler certains immeubles en étant persuadés qu’ils pourront agir sans risque de se faire repérer par qui que ce soit. La présence policière se limite, en effet, sur les grands axes routiers.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page