PolitiqueSanté

Appel à l’aide: Le gouvernement s’entredéchire et fait un aveu d’échec

Le gouvernement n’apprécie pas l’initiative "personnelle" du ministre de la Santé de lancer un appel à l’aide aux bailleurs de fonds mais ne dément pas l’aspect critique de la situation. L’inquiétude sur une possible pénurie de médicament et de saturation des hôpitaux s’accentue.

La lettre adressée par le ministre de la Santé aux bailleurs de fonds n’était donc pas un “fake news”. Le fait que le porte-parole du gouvernement, Lalatiana Andriatongarivo, y a répondu dans la nuit en désavouant publiquement Ahmad Ahmad le confirme.

Mais le plus inquiétant dans l’histoire est que le communiqué diffusé par la ministre de la Communication n’était pas du tout destiné à rassurer l’opinion face aux inquiétudes soulevées par «cette requête urgente» sur la capacité du pays à faire face à la situation. Au contraire, il fait un véritable aveu d’échec en déclarant simplement que “le gouvernement entend et voit les appels de la population et que ces problèmes sont les conséquences d’une faille importante dans la lutte contre le Covid-19”.

Madagascar risque-t-il donc une faillite de tout son système de Santé face à cette violente épidémie? C’est la question que tout le monde se pose après lecture de la liste des besoins fondamentaux qui font l’objet de cette requête urgente adressée aux partenaires du pays. Tout semble être encore à trouver, des équipements de protection individuelle en passant par les médicaments et respirateurs jusqu’aux indemnités du personnel de la Santé.

A la lecture du communiqué du gouvernement, le fait que ce dernier déclare également,comme le reste de la population, être surpris par l’étendue du problème en se rendant compte à quel point “le ministère de la Santé est dépassé par la situation”, ne présage rien de bon sur l’avenir.

« Les données fournies en détail par le ministère de la Santé sur les équipements individuels montraient que les stocks devraient être suffisants», stipule ce communiqué.

Mais outre les aspects sanitaires, ce désaveu public est un signe indéniable que l’exécutif s’entredéchire entre eux dans sa stratégie de gestion de cette épidémie de covid-19 et que celui qui devrait être au front dans cette lutte semble être bien isolé. D’ailleurs, des informations circulent depuis quelques semaines que le ministre de la Santé aurait démissionné à plusieurs reprises mais que cela a été refusé. Et puis, depuis le début de cette crise, Ahmad Ahmad est toujours resté en retrait, masqué par le chef de l’Etat qui était toujours aux premières lignes dans toutes les décisions. Et même le Centre opérationnel de lutte contre le Covid-19 est présidé par le ministre de l’Intérieur alors qu’il s’agit d’une urgence sanitaire.

Privé de leadership dans ce dossier, cette lettre adressée en catimini aux bailleurs de fonds serait-elle une manière pour le ministre de la Santé d’interpeller tout le monde sur la gravité réelle de la situation? S’agit-il d’un moyen pour lui permettre de prendre la main sur le dossier ou simplement un stratagème pour qu’il soit poussé vers la sortie? En tout cas, la provenance de la fuite d’un document aussi sensible sur les réseaux sociaux hier a soulevé plusieurs interrogations. En tout cas, le gouvernement se doit de réagir pour remettre de l’ordre dans cette pagaille généralisée puisque, sur le terrain, la situation continue d’empirer d’heure en heure.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page